Vivre ensemble

Piloter un projet coopératif Présentation (1)

Relai-PHARES MODE D’EMPLOI

Quelle est la finalité d’un Relai-PHARES ?

Un relai-PHARES a pour finalité de faciliter la vie à la campagne. La difficulté étant pour les habitants quittant les grandes villes, de se retrouver seuls ou perdus à la campagne, devant assumer recherche de logement et recherche d’emploi, sans connaître personne. Le concept du Relai-PHARES a été conçu pour être un lieu d’accueil, un lieu de vie à la campagne, un lieu de transformation, d’activité, de travail, de rencontres et d’orientation : un véritable  sas favorisant l’adaptation à la vie rurale, dans le respect de l’environnement existant et des activités avoisinantes.

Un lieu de résidence provisoire (de 3 mois à 1 an) pour toutes les personnes qui recherchent un logement à la campagne, ou qui souhaitent changer de projet de vie, ou encore pour les personnes en transition de vie. (Suite à un décès, un accident, un licenciement)

Comment fonctionne le relai-PHARES ?

La bastide « Source de vie »  est un modèle pilote qui a pour finalité d’accueillir régulièrement des volontaires en formation, qui aident au développement du lieu de vie, tout en apprenant à faire fonctionner d’autres Relais-PHARES (voir vidéo)

Des « journées-rencontres » régulièrement :

Nous organisons des visites commentées deux fois par mois, car cette bastide est à riche potentiel et son eau de source est pure et abondante.

Un état d’esprit coopératif :

Un relai-PHARES ne peut démarrer que par la co-construction, l’entraide, la solidarité entre les PHARES existants.

Des principes fondateurs :

(Inspirés de la Charte Green Point «  GRANDIR, S’EPANOUIR, SERVIR »)

1)      Le réseau des relais-PHARES constitue une réponse globale, concrète et pérenne aux défis de l’environnement de notre société.

2)      Ces 3 sites pilotes sont destinés à être d’utilité publique, visant à une autonomie alimentaire, énergétique et financière.

3)      A la fois terre d’accueil, de tolérance et de paix, libres de tout parti, de tout dogme, ces sites respectent la liberté d’opinion et d’expressions de leurs résidents, cette liberté ne devant en aucun cas porter atteinte à celle d’autrui.

4)      La réconciliation de l’écologie et de l’économie, de la science et de la conscience, de la ville et de la campagne, de l’architecture et de l’esthétique, de l’homme et de son environnement, du respect de soi et de l’autre de la nature et des lois de la vie.

5)      Les résidents trouveront dans ces lieux de vie, des conditions favorables à leur épanouissement, à leur potentiel et à la mise en œuvre de leur projet de vie.

6)      Ces Relai-PHARES constitueront une antenne permanente à l’écoute des institutions locales, des entreprises avoisinantes et des associations locales.

Une organisation circulaire :

Un PHARES a pour particularité d’être coordonné et non pas dirigé de manière autoritaire.

Afin que personne ne se sente jamais seul, la coordination se fait en équipe : c’est l’équipe coordinatrice (composée idéalement de 3 personnes) qui est en lien avec les autres équipes coordinatrices des autres Relai-PHARES existants.

L’équipe coordinatrice assure la bonne harmonie du relai-PHARES.

Elle veille sur le respect des relations humaines et le respect de l’environnement.

Un responsable de coordination est nommé pour devenir l’interlocuteur unique nécessaire lors des rendez-vous ou contacts avec la mairie par exemple.

Un Relai-PHARES a pour missions :

–          d’être un relai d’accueil et d’hébergement provisoire et solidaire.

–          De former ses résidents et ses coordinateurs à de multiples savoir-faire et savoir-être dans le but de créer des activités locales et des emplois.

–          De tendre vers  une auto-suffisance alimentaire  par l’agro-écologie, la permaculture, la création de potagers, selon le projet sacré 1 Terre,1 Toit, 1 Travail.

Un Modèle de Charte de fonctionnement préconisée :

Charte interne évolutive et adaptable à chaque Relai-PHARES 

En tant que personne participant activement à la vie d’un Relai-PHARES, je m’engage :

–          A être ponctuel(e) à toutes les réunions de travail, ou à prévenir qui de droit de mon absence ou de mon éventuel retard au plus tard la vielle de la réunion.

–          A effectuer la tâche que le groupe attend de moi, dans les délais impartis, si du moins j’accepte de m’en acquitter, ou à défaut à en avertir qui de droit le plus tôt possible en cas d’impossibilité.

–          A m’efforcer d’écouter ce qui vient d’être dit avant d’y répondre

–          A veiller à ne pas couper la parole à quiconque est en train de s’exprimer

–          A exprime mes désaccords sur le champ, et ce sans animosité

–          A ne critiquer quelqu’un que si, dans le même temps, je l’aide à cesser d’être critiquable.

–          A ne faire c’intervention écrite ou orale que si celle-ci sert les intérêts communs (cet engagement n’exclut nullement l’humour et la fantaisie, valeurs sans lesquelles les réunions pourraient souffrir d’une certaine austérité…)

–          A me comporter avec les autres comme je voudrais qu’ils se comportent avec moi

–          A commencer cette journée (ou cette réunion) avec l’intention de créer un monde meilleur autour de moi (Eleen Caddy)

–          A tenir toute promesse pour un lien, un engagement, une signature, un contrat

(Mikaël Aïvanov)

–          Enfin et surtout, à incarner «  le changement que je voudrais voir dans ce monde  (Gandhi)

Un modèle économique d’abondance :

Chaque relai-PHARES est conçu pour être une source d’abondance, grâce à la permaculture.

L’estimation est la suivante :

Sur 1,4 ha, le potentiel est de 100 000 euros en année 4 ou 5 dont 3 salaires dégagés.

–          De la vente directe à des restaurateurs, des maisons de retraite, des boutiques spécialisées : paniers hebdomadaires : x 50 par semaine

–          De la vente locale en magasin bio

–          L’accueil des volontaires en formation qui suivent des cours, apprennent le concept des relai-PHARES et repartent s’installer ailleurs.

Pour développer son activité économique, un relai-PHARES peut développer le concept des hameaux de la ferme.